Rapport d'activité 2019: "Les Amis", premier donateur privé de l'Institut Bordet

Cat. : Les Amis en action

Plus de 3,8 millions d’euros destinés à la recherche en 2019, un nouveau record de générosité pour "Les Amis"!

Ariane-cambier-secrétaire-générale

Par Ariane Cambier, Secrétaire Générale

Avec un soutien de plus de 3,8 millions d’euros à la recherche en 2019, le montant le plus important depuis leur création, 'Les Amis' s’imposent plus que jamais comme le 1er donateur privé de l’Institut Bordet. 

Ce montant exceptionnel, rendu possible grâce à votre très grande générosité, a permis aux chercheurs de poursuivre leurs travaux et d’en initier de nouveaux, porteurs d’espoir pour les malades. En leur nom, nous vous remercions une nouvelle fois du fond du coeur pour la confiance que vous nous témoignez.

amis-nos engagements-financement

Les projets de recherche financés

Au total, ce sont plus de 40 projets de recherche que ‘Les Amis’ ont financés l’an dernier. Tous touchent aux grands domaines d’innovation actuels. Parmi ces projets, citons, de manière non exhaustive:

  • L’étude de l’ADN circulant dans le suivi de l’évolution tumorale du cancer du sein (Dr Ignatiadis, Pr Sotiriou)
  • L’étude de l’hétérogénéité du micro-environnement tumoral (Dr Willard-Gallo)
  • L’étude du traitement préopératoire des cancers du pancréas borderline ou non résécables (Dr Moretti)
  • L’étude de l’irradiation pelvienne utilisant l’Arcthérapie volumétrique modulée chez les patients souffrant d’un cancer rectal localement avancé (Pr Van Gestel)
  • L’évaluation des biopsies liquides dans le suivi du cancer du pancréas avancé(Pr Hendlisz)
  • L’étude des microARN et des lymphocytes T dans la leucémie aigue myéloblastique (Dr Lewalle)
  • L’étude de l’impact des vésicules extracellulaires sur les cellules immunitaires du micro-environnement dans les cas de leucémie lymphocytaire chronique (Dr Stamatopoulos)
  • Le profilage moléculaire du génome des cancers du sein triple négatifs et de leur micro-environnement (Pr Sotiriou)
  • L’étude de biomarqueurs immunitaires dans le sang et les tissus de patients traités par immunothérapie (Dr Willard-Gallo)
  • L’étude des métastases cérébrales de patients atteint de tumeurs solides (Pr Awada)
  • L’étude du bénéfice du séquençage de nouvelle génération recourant à un large panel de gènes chez des patients présentant une tumeur solide à un stade avancé ou métastatique (Pr Aftimos, Pr Larsimont)
  • L’étude du VIH chez des patientes atteintes d’un cancer du sein et de son impact sur le microenvironnement tumoral et sur le pronostic de la malade (Dr Buisseret)

 

Les bourses à de jeunes chercheurs prometteurs

La 'Bourse Jean-Claude Heuson' a été attribuée à David Gacquer, PhD, un jeune bio-infomaticien spécialisé en intelligence artificielle, qui a rejoint le Laboratoire de Recherche Translationnelle en Cancérologie Mammaire du Pr Sotiriou.

La 2de tranche de la 'Bourse Jeunes Talents' a permis au Dr Laurence Buisseret de poursuivre, à coté de ses activités cliniques, ses travaux de recherche sur de nouveaux biomarqueurs susceptibles de prédire la réponse de certains cancers du sein aux immunothérapies.

Enfin, grâce à la 'Bourse Rucquois', le Dr Marie Vercruyssen a rejoint pour un an le service du Pr Paul Moss à l’Université de Birmingham (UK). Elle y travaille sur les immunothérapies dans le traitement des leucémies HTLV-1. A son retour à l’Institut, elle fera bénéficier le service d’hématologie de cette nouvelle expertise.

 

Le soutien à l’acquisition d’équipements de pointe au service de la recherche

Grâce à un financement des 'Amis', le laboratoire du Pr Sotiriou a fait l’acquisition, en 2019, d’un appareil 10X Genomics Chromium® permettant aux chercheurs d’étudier le génome des cellules tumorales à l’échelle d’une cellule unique, avec, déjà à la clef, de nouveaux progrès dans la compréhension du cancer du sein.