Bordet'n Family : Un espace de soutien pour les patients et leurs proches

Cat. : Soutien patients

Lorsqu'un patient est atteint d'un cancer, un accompagnement psychologique peut s'avérer utile pour aider et soutenir les enfants et leurs familles à traverser l'épreuve de la maladie. Depuis 2007, la structure Bordet'n Family, mise en place grâce au soutien des "Amis" au sein de la Clinique de Psycho-Oncologie de l'Institut Bordet, offre un pôle d'écoute et de soutien pluridisciplinaire. 

Dans cette interview réalisée pour le supplément "Focus Cancer" de La Libre du 4 février, Journée Mondiale contre le Cancer, Aurore Liénard, psychologue clinicienne à l'Institut Jules Bordet, s'exprime sur les bénéfices de l'accompagnement psychologiques des familles de patients atteints d'un cancer. 

 

Aider à trouver les mots, un soutien précieux pour les familles

Pour un patient qui a des enfants mineurs, une multitude de questions se téléscopent et peuvent désarçonner les parents.

"Comment lui dire que je suis malade? Quels mots utiliser? Comment faire pour que ce soit le moins difficile à vivre pour lui? Comment continuer à être présent pour lui quand je suis fatigué(e)? Puis-je pleurer devant lui? Comment maintenir l'espoir ou au contraire, préparer à un évènement douloureux?", autant de questions auxquelles répondent quotidiennement les psychologues cliniciens de l'Institut Bordet. 

"Une affection cancéreuse, de par les bouleversements qu'elle entraîne, affecte toute la famille. Outre les préoccupations du quotidien, elle débouche aussi sur des situations émotionnelles de détresse qu'il faut pouvoir accompagner. "Chaque membre de la famille souhaite se protéger tout en protégeant l'autre, mais souvent, en pratique, on ne sait pas vraiment comment faire au mieux pour chacun.

Le soutien émotionnel est évidemment apporté par l'entourage proche, mais l'écoute des professionnels peut aussi aider. Chacun doit pouvoir trouver, si nécessaire, un espace de soutien bienveillant où il peut partager ses préoccupations", nous explique Aurore Liénard. 

 

Une communication transparente & adaptée à l'âge de l'enfant

Parler de la maladie

"Même à un très jeune âge, l'enfant perçoit les changements d'attitudes, de routine, l'anxiété ou la tristesse des adultes. Lorsque des mots ne sont pas posés sur ceux-ci, l'enfant reste avec une perception angoissante de son environnement. Il peut imaginer une situation plus grave que la réalité. Il peut aussi penser qu'on ne lui fait pas confiance et même s'interroger sur sa responsabilité potentielle.  

L'enfant s'adapte toujours au mieux à une situation difficile lorsqu'il est tenu au courant de ce qui se passe de manière adaptée à son âge et lorsqu'il peut aussi communiquer à ce sujet.

Dès l'annonce du diagnostic d'un cancer et tout au long de la maladie, il est conseillé de privilégier avec les enfant une communication ouverte et adaptée". 

 

Mais aussi des traitements

"Parler des traitements est aussi une information essentielle pour les enfants car ils représentent, à leurs yeux, ce que le parent fait pour se soigner. Expliquer le but des traitements et les effets secondaires éventuels limite les craintes des enfants.

Il est aussi utile de se rappeler que la notion de temps est très différente chez l'enfant. Les traitements peuvent alors lui apparaître comme des périodes très longues. Encore une fois, les explications doivent donc être adaptées à l'âge de l'enfant". 

 

Des échanges particuliers avec les adolescents

"Dès l'âge de 12 ans, les adolescents ont une meilleure compréhension de la maladie, des conséquences éventuelles, des probabilités de guérison et de toutes les incertitudes qui entourent la maladie. 

Ils sont aussi confrontés à une ambivalence: à la fois s'opposer sainement aux parents pour se construire et prendre leur indépendance, sortir, faire du sport, voir des amis et à la fois, protéger leurs parents, s'impliquer à la maison et vouloir être présents pour la famille. 

L'information en ligne doit aussi faire l'objet d'une certaine attention car les adolescents ont besoin d'être guidés dans cette démarche. Il est alors souvent nécessaire de préciser ou de compléter ce qu'ils ont vu ou lu sur Internet. Là aussi, en tant que psychologues, nous veillons à leur apporter des réponses adaptées". 

 

Un accompagnement qui évolue avec la situation médicale

Si la manière dont l'équipe apporte son soutien dépend de l'âge de l'enfant, elle dépend aussi de la situation médicale. 

"Quand la maladie évolue négativement, le soutien doit alors s'intensifier. Il s'agit à ce moment-là, de préparer l'enfant à la perte de son parent. Ce bouleversement nécessite souvent un soutien psychologique adapté tant pour les parents que pour les enfants. Ainsi, dans les phases avancées de la maladie ou encore de fin de vie, nous travaillons particulièrement avec le parent malade et le co-parent, à leur rythme, afin d'étudier comment soutenir au mieux les enfants. 

Nous nous concentrons principalement sur les échanges et le renforcement du lien entre les parents et leurs enfants. Ce soutien peut aussi se poursuivre lors de la phase de deuil."

 

Pour toute information complémentaire sur les activités de Bordet'n Family, vous pouvez prendre contact avec le secrétariat de la Clinique de Psycho-Oncologie de l'Institut Jules Bordet au 02 541 33 03