Où vont les fonds récoltés ?


 

« Les Amis » interviennent dans deux domaines :

 

- La recherche :
La recherche constitue aujourd’hui le maillon fort de la lutte contre le cancer. Son financement constitue donc tout naturellement notre priorité. Ainsi, en 2015, « Les Amis » ont financé 25 programmes de recherche, touchant des pathologies aussi diverses que le cancer du sein, de la prostate, du poumon, la leucémie, le mélanome… Ils privilégient l’approche multidisciplinaire, permettant de développer un maximum de synergies entre les différentes équipes de médecins et de chercheurs et encouragent les liens entre recherche fondamentale et clinique, permettant ainsi aux patients de bénéficier des dernières découvertes. « Les Amis » financent aussi depuis de nombreuses années le Data Centre de l’Institut, lequel joue un rôle majeur dans la mise en place et le suivi de nombreux programmes de recherche menés ou coordonnés à l’Institut. Certains programmes financés en 2015 ont d'ores et déjà débouché sur des avancées majeures. Ainsi:
  • Les équipes des Professeurs Flamen et Van Velthoven ont réalisé une 1ère belge dans la détection précoce des récidives du cancer de la prostate
  • Le Laboratoire de Recherche Translationnelle en Cancérologie Mammaire du Dr. Sotiriou a démontré qu’il était possible d’identifier les anomalies présentes dans les métastases à partir d’une simple prise de sang
  • Les travaux entamés par le Dr. Bourgeois sur les techniques de fluorescence ont trouvé leur pleine utilisation pratique dans le cadre d'un meilleur repérage des lésions cancéreuses par les chirurgiens en cours d'intervention
- Les équipements de pointe : Les fonds récoltés vont également à l’achat de matériel de pointe, indispensable pour de meilleurs diagnostics et un meilleur suivi des patients, mais aussi nécessaire pour mener à bien les programmes de recherche.
Citons, de manière non exhaustive, au cours de l'année écoulée :
  • Le scanner double tube double énergie. Vitesse de réalisation des examens, possibilités d'images inégalées, limitation de l'irradiation des malades,... Ce bijoux de technologie apparaît d'ores et déjà comme un atout majeur dans la prise en charge des patients cancéreux et les possibilités de recherche qu'il ouvre.
  • Une nouvelle plate-forme HIFU « Focal One » -une 1ère en Belgique- permettant aux chercheurs d’étudier de nouveaux modes de prise en charge, plus performants, du cancer de la prostate,
  • L’up-grade d’un séquenceur haut débit permettant aux chercheurs d’analyser les mutations au sein de quelque 500 gènes contre 50 précédemment et de procéder à l’analyse simultanée de millier de gènes en un temps record,
  • L’up-grade d’un cytomètre de flux permettant de mieux caractériser les maladies hématologiques, notamment les leucémies.
Projets de recherche financés en 2015