Faites un legs et perpétuez la vie !



 

 

Renseignements : Thierry Van Halteren : 02/541.34.12.

 

 

Penser à son testament n’est pas toujours facile. Il s’agit pourtant de la seule manière, pour chacun d’entre nous, de s’assurer que ses volontés seront parfaitement respectées. Il nous permet également de perpétuer certains engagements qui étaient les nôtres.

 

En tant qu’ASBL habilitée à délivrer des attestations fiscales dans le cadre des libéralités déductibles, « Les Amis de l’Institut Bordet » bénéficient de droits de succession réduits. 


Télécharger notre brochure « legs ».

 

 

Comment rédiger un testament ?

 

 

Rédiger un testament paraît une chose simple mais les particularités de chaque situation recommandent l’intervention d’un notaire qui permettra souvent d’éviter certains écueils et de s’assurer que vos volontés seront bien respectées.

 

De plus, il existe en Belgique un fichier central des testaments, géré par les organismes notariaux, qui, tout en assurant la confidentialité des testaments, permet d’assurer, lors du décès de la personne, une mise en circulation sûre et correcte de ceux-ci.

 

 

Les différents types de legs :

 

 

Le legs universel ou à titre universel :

 

Il s’agit du legs par lequel vous disposez de l’ensemble de vos biens ou de telle catégorie de ceux-ci en faveur d’un ou de plusieurs bénéficiaires. Si vous avez désigné plusieurs légataires universels, ceux-ci se partageront votre patrimoine en autant de parts, égales ou non, en fonction des dispositions testamentaires.

 

Le legs particulier :

 

Dans ce cas, vous disposez de bien déterminés en faveur de légataires déterminés

 

Le legs en duo ou comment donner plus à ses héritiers tout en soutenant des actions philantropiques ?

 


L’article 64, alinea 2 du Code des droits de succession stipule que l’on peut faire un legs à une ou plusieurs personnes en stipulant que les droits de succession s’y rapportant seront à la charge d’un ou de plusieurs autres héritiers ou légataires.

 

Vous pouvez donc léguer par testament une partie de vos biens à une ou plusieurs personnes et le solde à une association agréée qui devra, elle, payer la totalité des droits de succession. L’avantage se situe dans la différence du taux des droits de succession appliqué aux personnes physiques et aux associations qui bénéficient de droits réduits.